Défaite sur le gong malgré une énorme performance défensive

Le samedi 19 Septembre, les biennois affrontaient un nouveau venu dans le rugby suisse. Le RC Bagnes, fort de ses nombreux expatriés vivant à Verbier, a proposé un joli défi aux Seelandais.

Dès le coup d'envoi, les biennois se retrouvent sous pression dans leur camp. Ici une pénalité reçue pour un hors-jeu, là, une touche mal négociée, et pendant presque 20 minutes les vagues adverses se déversent sur les seelandais. Mais les biennois défendent becs et ongles leur ligne d'essai. Jusqu'à un énorme tampon asséné par Guillaume Samusure sur un joueur adverse, suivi d'un coup de pied rasant parfaitement suivi par Yannick Oberle. Il ne manquait plus qu'à Tristan Reigner à distiller un autre coup de pied par dessus parfaitement dosé et un soupçon de réussite à Yann Pottier pour subtiliser le ballon au nez et à la barbe de 2 adversaires. Un essai marqué par les biennois sur leur première entrée dans la moitié de terrain adverse, de plus transformé par Kenny White. 7 à 0 pour les locaux!

Les bagnards ne s'accordent pas vaincu et réinvestissent le camp biennois. La défense reste agressive et efficace, mais finalement peu avant la mi-temps c'est l'ailier gauche bagnard qui trouve la faille sur une offensive et va marquer en coin. Essai transformé, c'est la mi-temps sur le score de 7 à 7.

On reprend en deuxième mi-temps avec des débats plus équilibrés. La possession du ballon comme du terrain est plus équilibrée. Les biennois poussent par 2 fois les valaisans à la faute, et Kenny White ne manque pas de convertir ces pénalités en points, le score est bientôt de 13 à 7 pour les biennois. L'adversaire lui continue à dominer au niveau des arrières, et sur une nouvelle incursion ils inscrivent un essai. Non transformé, portant le score à 13 à 12 pour les locaux.

Le temps passe et le score en reste là. La tension monte et l'atmosphère devient irrespirable. Alors que la pression des valaisans est de plus en plus forte, on croit tenir la victoire côté biennois, mais sur une toute dernière envolée, les bagnards peuvent développer une dernière attaque balayant le terrain qui tue les derniers espoirs de victoire biennoise. L'arbitre siffle la fin du match dans la foulée. Cruelle défaite compte-tenu de l'énergie et l'engagement hors-norme des biennois pendant ce match, qui surent élever son niveau de jeu et rivaliser collectivement avec des adversaires plus experimentés pendant la quasi totalité du match.

À noter les très belles performances de Patrick Messinger et Guillaume Samusure, élus hommes du match, et de Yann Pottier, omniprésent en défense.

Prochain match à domicile le 10 Octobre face à l'ogre de la poule et voisin de l'autre lac: Neuchatel.



Photos Mario Tinelli


Featured Posts
Recent Posts
Friends and Sponsors
rugger.png
Bildschirmfoto 2018-05-13 um 14.59.35.pn