Des premières, et une victoire

April 8, 2019

Que la pause hivernale est longue! Presque 5 mois après son dernier match, les Seelandais jouaient à nouveau aux Marais de Mâche, prêts à en découdre avec les voisins jurassiens, une première, tiens.

Longue pause, donc longue préparation, et d'autres heureuses premières: pas moins de 6 joueurs faisaient leur grands débuts sous les couleurs rouges et noires, et une feuille de match à complète de 23 joueurs, avec le luxe d'avoir un entraîneur à temps plein sur le banc.

Une promesse donc, de lendemains qui chantent, mais aussi d'approximations pour ce premier match ;-)

Une première enfin, de se faire arbitrer par un membre de la gente féminine!  

Le début du match donné, les jurassiens étaient virulents et montraient leur puissance dans les combats collectifs. Les biennois eux, plutôt habiles parvenaient régulièrement à trouver des ouvertures dans la ligne de défense adverse, mais manquaient de lucidité pour aller à dame. Jusqu'à ce que, Tristan Reigner, sur une inspiration, joue parfaitement une pénalité rapidement petit côté, une passe au cordeau pour Siro Giacometti, qui marquait tout en puissance un essai, laissant au passage sa carte de visite à notre ancien joueur-journaliste Léandre Berret, qui a trouvé, à regret, terrain plus proche de son studio d'enregistrement.

Cet essai, sonnait le début d'une domination franche des rouges et noirs, jusqu'à la fin des débats. Domination par ailleurs plutôt stérile. Beaucoup de ballons perdus à la main et des rucks pas assez propres, et une fébrilité fâcheuse sur les fameux fondamentaux du rugby: touches et mélées, ainsi qu'à l'approche de la ligne de marque adverse empêchaient les Seelandais de donner plus d'ampleur au score. 

En deuxième mi-temps, le capitaine Simon Lambert donnait plus d'ampleur au score sur une nouvelle inspiration de Tristan Reigner, et les 8 remplaçants rentraient progressivement. Mais cette précision dans les enchaînements manquaient. Score final: 12 à 0, notre invincibilité continue!

Homme du match: Manuel Pützstück. On aurait pu aussi mentionné Simon Rhyner au centre ainsi que Tristan Reigner à la mélée! 

Dick of the day: à notre Maradona local, Patrick Messinger notre pilier argentin qui s'est senti poussé des ailes sur un dribbling et est allé mourir juste derrière la ligne de ballon mort.

Prochain match, le déplacement chez Avusy, assurément un match compliqué qui nous attend chez un adversaire expérimenté.

 

 

Please reload

Featured Posts

1st Rugby Day Biel Bienne

May 21, 2018

1/7
Please reload

Recent Posts

September 23, 2019

Please reload

Friends and Sponsors