Invictii

November 12, 2018

 

 

Ce week-end c'était la fête des petits cochons. Pas seulement à la Saint-Martin en Ajoie mais aussi à l'autre bout des portes de la France, au bord du lac de Bienne. Ils étaient une trentaine dimanche après-midi à patauger dans la boue du stade des Marais de Mâche et à s'envoyer des jambons et des saucisses. Avant la trêve hivernale, le RCBB recevait Basel FT pour une revanche qui promettait ! Pour les rouges et noirs, la mission était claire : rester invaincus cette saison. Pour les Bâlois : laver l'affront de la défaite à domicile un mois plus tôt.

Comme ils en ont l'habitude, ou bien comme les adversaires en ont peut-être pris l'habitude aussi, les Biennois avaient encore un peu trop de boue sous les chaussures pour bien entrer dans le match et la pression ainsi que la rapidité des Bâlois ont mis à mal la défense des locaux durant une bonne dizaine de minutes. Les Seelandais tinrent bon grâce à une défense infranchissable et un sacrifice de chacun sur les plaquages. Le combat s'annonçait rude. Les rangs se resserrèrent après une pénalité manquée par Bâle. Las alors de se voir systématiquement privés de jeu en début de partie, les Seelandais ont relevé la tête, fiers, pour s'extirper de ces tranchées et lancer l'offensive. Les commémorations de l'Armistice seront pour plus tard. Les avants chargèrent et la cavalerie des arrières prît le jeu à son compte. Elle perce, gagne ses duels et consomme des Bâlois en difficulté mais qui ne lâchaient rien. Le ballon rendu glissant par le temps et les conditions du terrain, devenu champ de course pour chevaux, n'ont pas facilité la tâche des rouges et noirs. Ils cumulèrent en-avant et imprécisions dans les cinq mètres adverses. Bout de terrain qui était alors conquit et bien occupé. Malgré une grosse envie et déjà une belle dépense d'énergie, les deux camps sonnèrent une brève retraite sur le score de 0-0 à la mi-temps.

À peine le temps de reprendre ses esprits que les velléités des vaillants combattants devaient se poursuivre intensément. Heureux de compter 3 remplaçants de choix dans sa garde, Bienne se repositionne après une dizaine de minutes et les changements coïncident avec une percée à la Winkelried dans le bloc balois. Belle avancée des centres, plaquage, charge des avants stoppée sur la ligne, la poussée continue et c'est Emmanuel Duering qui tend les bras par-dessus un tas de Bâlois pour marquer enfin après près de 50mn de jeu. Essai transformé par Siro Giacometti et c'est 7-0 pour le RCBB qui respire un bref instant. Pas le temps de laver le peeling « soin-de-terre » de Laurent Häffliger, qui doit avoir la peau du visage douce ce lundi, car les Bâlois gardaient un mauvais souvenir du match aller et n'allaient pas renoncer de sitôt à charger dans le les flancs Biennois. Alors, multipliant à nouveau les fautes bêtes, cantonnés dans leur camp par des assauts des gens du Rhein, les Seelandais se sont faits peur, ont failli craquer mais ne se sont jamais laissé transpercer jusqu'au coup de sifflet final sur le champ de bataille. Valeureux, un peu brouillons mais solidaires et braves, les joueurs du Rugby club Biel Bienne terminent ainsi cette première partie de saison invaincus et, par conséquent, premiers de Ligue D Est. Place au repos et à la reconstruction durant l'hiver.

Homme du match, Léandre Berret qui aiment décidément percer les lignes bâloises et qui le lui rendent bien. 

Please reload

Featured Posts

1st Rugby Day Biel Bienne

May 21, 2018

1/7
Please reload

Recent Posts

September 23, 2019

Please reload

Friends and Sponsors